On ouvre nos paupières closes et ça va.

Ca fait bizarre de se retrouver face à cette page blanche. Ca fait longtemps. J'ai peur de ne plus réussir à trouver les mots et les tournures de phrases que j'avais l'habitude d'employer. J'ai peur d'avoir oublié comment je vous parlais. 

Je crois que je n'ai rien écrit depuis octobre. Il m'est déjà arrivé de ne rien publier pendant plusieurs semaines, mais pas pendant autant de temps. Durant les périodes où cela arrivait, j'écrivais souvent des brouillons que je ne publiais pas, mais j'écrivais tout de même et je passais de temps ou temps pour me rappeler de cet endroit que j'aime tant. Pourtant, je ne me suis pas connectée ici depuis octobre. Pendant un moment, j'ai cru que j'avais perdu ce qui me donnait l'envie d'animer ce blog. Je pensais que j'avais laissé "Tinhy" s'éteindre. C'est peut-être arrivé, je ne sais pas.

Pendant tout ce temps, je me suis enfermée dans une routine où le travail, mon stage, prenait la majorité de mon temps. J'ai travaillé beaucoup d'heures supplémentaires et j'en suis arrivée à un total de près de 50 heures par semaine. Je ne sais pas si je suis épanouie dans ce que je fais, mais je fais mon travail, je le fais correctement et mes supérieurs sont satisfaits de moi. A côté de cela, j'ai laissé tombé tout le reste. J'ai laissé tombé le blog, j'ai arrêté d'écrire, arrêté de lire, de regarder des films, arrêté de jouer de la musique et de voir mes amis. Pour autant, je n'avais pas l'impression d'aller mal. Je crois en fait que j'avais arrêté de ressentir quoi que ce soit. Je pense que j'étais devenue une sorte de robot qui fait les choses machinalement et qui ne ressent plus rien à l'intérieur.

J'ai commencé à craquer lorsque j'ai réalisé que mon stage se terminait bientôt et qu'il fallait donc que j'en cherche un nouveau pour début janvier. Là, il a fallu commencer à penser à nouveau, à se projeter, à réfléchir à l'avenir. Je n'ai pas réussi. J'ai commencé à beaucoup angoisser, à me mettre une pression folle et à avoir beaucoup de mal à prendre des décisions. J'ai essayé pourtant, j'ai vraiment essayé. Je crois que c'est à ce moment-là que je me suis rendue compte que cela n'allait pas. Et puis on m'a fait remarqué à plusieurs reprises que j'avais perdu du poids. Je ne m'en étais pas rendue compte, mais j'avais quasiment arrêté de manger : une barre de céréale au petit déjeuner, un grignotage à la cafet' le midi et c'était tout. J'ai perdu 3 kilos depuis cet août et je suis arrivée à un poids que je devais faire en entrant au lycée. 

Ce qui me fait peur, c'est que je suis incapable de m'imaginer et de me construire un avenir. Ca a toujours été le cas, mais jusqu'ici, j'avais réussi à m'en sortir en prenant des décisions pas trop compliquées et en me laissant guider par un chemin pré-construit en fonction de ce qu'on attendait de moi. Aujourd'hui, il me reste un stage, puis une année d'alternance et j'aurai un métier. En septembre prochain, j'aurai choisi un chemin pour l'avenir et cela me terrifie. 

Ce qui me terrifie aussi, c'est que tout ce processus a l'air tellement simple pour les gens qui m'entourent. Je ne pense pas qu'ils se mettent dans un état pareil. C'est comme s'ils savaient parfaitement quoi faire et quoi dire alors que c'est si compliqué pour moi. 
J'aimerais bien faire une pause. Pas forcément longue, mais juste le temps de me poser les bonnes questions et de découvrir ce qui m'anime vraiment et ce qui me rendrait vraiment heureuse. Mais ce serait aussi prendre le risque de tout perdre et je ne peux pas abandonner après tous les efforts que j'ai dû fournir pour arriver jusqu'ici. Je ne sais pas.


Mais ça va, ça ira. 


15 commentaires

  1. 50h/semaine ? Mais c'est énorme... ! Je comprends ton état...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle !
      Oui, ça fait effectivement beaucoup :/

      A bientôt xx

      Supprimer
  2. Oh ma jolie Tinhy, ça me fait plaisir de te retrouver ici, mais en même temps ton texte est tellement emplie d'émotions...
    Je te comprends tellement dans le fait de trouver ta voie, savoir ce qui t'anime, le fait de bosser, etc. Sache que j'angoisse et stress dès que je dois prendre une décision aussi (la dernière fois remonte à il n'y a pas si longtemps d'ailleurs).
    Il ne faut surtout pas que tu te coupe du monde et de tes émotions. Le boulot, c'est bien, mais il ne faut pas mettre le reste de ta vie de côté (même si ton job te plait).
    Et je ne pense pas que prendre du temps pour toi soit un risque, au contraire, ça fait parfois du bien.
    Plein de courage pour la suite de ton stage (je suis là si tu as besoin).
    Je t'embrasse bien fort <3
    (et la chanson de Rose pour conclure ton article <3 mais aussi </3)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Blandine !

      Tu le sais déjà, mais merci du fond du coeur pour tes mots <3. Je sais que c'est pas toujours facile pour toi non plus, n'hésites surtout pas si tu as besoin, vraiment. C'est fou comme on peut se ressembler sur ce point...

      J'ai pensé à toi après l'avoir mise cette chanson du coup. Je me souviens que tu aimais beaucoup Rose :)

      Plein de bisous xx

      Supprimer
  3. Récit personnel à prendre pour ce qu'il est : un avis personnel de quelqu'un qui ne te connait pas.

    J'avais déjà eu l'occasion de te le dire mais, tout d'abord, les choix que tu fais aujourd'hui ne sont en rien définitif, surtout si, comme je le perçois, tu te diriges vers des métiers de communication (au sens large). Tu vas te faire une première expérience, découvrir des métiers dont tu ne soupçonnais même pas l'existence, faire des rencontres, changer de voix et peut-être même tout plaquer pour repartir vers autre chose. Ça sera difficile, encore, mais ça sera possible.
    Ensuite, si tu sens le besoin de partir : pars. Tes recherches d'emplois vont nécessairement te confronter à la (fausse) réalité : "mais, vous manquez d'expérience mademoiselle", jusqu'à ce qu'on te donne ta chance (et quelque soient les stages et les alternance). Partir un an au Canada, Australie, Nouvelle Zélande (par exemple, les pays qui, de mon temps, proposaient des visa d'un an où tu pouvais bosser et voyager), c'est tellement formateur... de tout. Sur toi, sur qui tu es !!! Ça sera dur, là encore, mais ça te donne le sentiment que tu peux tout accomplir ensuite. Tu es déjà partie quelques temps en Irlande (il me semble), tu peux TOUT A FAIT le refaire !

    Bref, je ne te connais pas et ce que je te dis plus haut vient de mon expérience personnelle. Mais tu n'es certainement pas la seule à te poser ces questions, et je suis sûre que tu as tout ce qu'il faut en toi pour avancer. Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises décisions, juste des choix à un instant T qui n'ont de définitif que ce que tu en fais par la suite.

    Courage !!!
    Et n'hésite pas si besoin.
    ER

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elise !

      Je te remercie pour ton message et pour tes conseils. C'est un peu bête dit comme ça, mais je vois toujours tes conseils comme ceux d'une "grande soeur". Merci de prendre à chaque fois le temps de me raconter tes expériences et les conclusions que tu as pu en tirer <3.

      Je pense que c'est aussi cela qui me fait peur : cette obsession du CV et de devoir avoir plein d'expériences à raconter alors qu'on n'est même pas sûr de savoir où on va. Je pense que je vais terminer mon "cursus" et je ferai sûrement une pause après si j'en ressens toujours le besoin. Il me reste encore un an et demi, je suis sûre que ça passera vite...

      Merci encore <3
      xx

      Supprimer
  4. Hello Tinhy j'allais t'écrire un long commentaire mais j'essaie d'aller à l'essentiel dans tout ce que je fais en ce moment, alors je vais essayer d'être la plus concise possible
    je suis entre énormes guillemets dans le meme cas que toi (où j'ai besoin de me poser et je ne sais pas exactement où je veux aller) et je voudrais juste te dire (même si tu dois surement le savoir) les choix que tu fais aujourd'hui ne déterminent pas forcement le reste de ta vie jusqu'à la retraite, et tu peux vraiment absolument tout faire faut juste sortir de "ce qu'on attend de moi" "ce que je suis censé faire" "le chemin logique" etc quand on ne s'y sent pas bien
    ça demande du courage et du temps pour cibler ce qu'on veut vraiment mais fait les choix avec ton coeur autant que tu peux (plus facile à dire, je sais)
    peut être que dans 10 ans tu lanceras ta boite de wedding planner ou de patissiere ou tu seras ingenieure ou tu quitteras tout pour elever des moutons à l'autre bout du monde etc... (je suis dans l'extreme mais tu vois c'que j'veux dire)
    pleins d'ondes positives pour cette fin d'année, des bisous et la vie est belle même avec ce froid

    ( si tu as du temps je te conseille d'aller regarder les vidéos de cornelia grismo qui est une youtubeuse norvégienne, et la carologie dans un autre registre qui suisse ou belge je ne sais pas, ça fait du bien)

    (désolée pour les fautes je ne me suis pas relue)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle !

      Je suis super contente d'avoir de tes nouvelles, ça fait longtemps <3.

      J'ai envie de croire que les portes ne sont jamais définitivement fermées. Je le sais au fond et j'ai plein de preuves et d'exemples sous les yeux, mais vu les temps qui courent, je ne peux pas m'empêcher d'avoir des doutes parfois malheureusement.

      Comment tu vas sinon ? N'hésites pas à m'envoyer un petit mail si tu souhaites discuter :)

      PS : merci pour les recommandations, je vais tout de suite aller voir leurs vidéos :)

      A bientôt xx

      Supprimer
  5. Je me suis fait la même remarque sur le fait que les gens ont l'air de trouver ça si facile alors que je suis paumée. Je regarde parfois les offres de stage ou d'alternance, rien ne me plait, je me sens extrêmement mal à l'aise tellement ca me correspond pas. C est flippant. Heureusement j'ai trouvé un stage en postulant dans la boite du prof que j'ai eu 2 fois en études quantitatives et qualitatives, ça me rassure pour quelques mois et je me dis souvent "si ca se passe bien, je fais mon alternance ici ? Mais pas trop risqué ?" Ou "si ca se passe mal, je fais QUOI ? Je vais où ensuite ?"
    bref je comprends ton désarroi !

    Après ce que je peux te dire c est que rien n est fixé définitivement et le métier que tu auras au début ne sera pas forcément celui que tu auras toute ta vie. Je pense qu'il y aura toujours moyen de bifurquer. J espere que tu arriveras à y voir plus clair et à te sentir mieux.

    Bon courage pour la suite.
    Je suis contente d avoir de tes nouvelles, je suis souvent passée par ici en espérant que tu reviendrais.

    Courage !! Gros bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle !

      Je me retrouve énormément dans ce que tu racontes également ! Je regarde les offres de stage et je me rends compte que ce n'est pas du tout ce que j'ai envie de faire ! J'en parlais avec une amie récemment et on se disait que maintenant, on arrive mieux à déchiffrer ce que les offres promettent...

      J'espère de tout coeur que ton stage va bien se passer, même si je suis certaine que ça ira ! C'est pour combien de temps du coup ?

      A part cela, comment tu te sens ??

      A très vite et plein de courage aussi xx

      Supprimer
  6. Je tombe par hasard sur ton blog et là... j'ai l'impression de lire ce que je ressens en ce moment. C'est incroyable.
    Alors non, tu n'es pas seule, non les autres ne sont pas sûrs d'eux et devenir adulte/responsable/avoir un métier n'est pas facile. Pour personne.
    Je suis angoissée continuellement, j'ai peur de louper quelque chose, je me laisse porter par mon apprentissage, par ma licence. Et je suis aussi désorientée que toi. Je ne sais absolument pas ce que je ferai en septembre 2017 et ça me terrifie.

    Mon commentaire part dans tous les sens mais je voulais juste te dire : Courage. Et : tu n'es pas seule.

    Des bises à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma belle,

      Je me reconnais également beaucoup dans ce que tu écris, surtout dans le fait de se laisser "porter" par ses études. J'espère de tout coeur que tu réussiras à trouver ce petit truc qui te manque. Septembre 2017, ça te laisse encore un peu de temps pour réfléchir.

      Je t'envoie plein de courage et merci encore pour ton petit mot.

      A très vite xx

      Supprimer
  7. C'est dommage que tu te sentes comme ça alors qu'on nous dit si souvent que les stages nous permettent de savoir ce qu'on veut faire...
    Tu travailles beaucoup mais est-ce que les tâches que tu fais te plaisent ?
    Est-ce que tu peux te prendre un mois de vacances/retour sur soi ou tu es obligée d'enchaîner les stages ?
    Est-ce que à la limite tu ne pourrais pas faire un stage dans une entreprise totalement différente pour voir si c'est l'environnement de travail qui ne te convient pas tout simplement ?

    Je ne sais pas si j'aurai été utile mais en tout cas courage, tu arriveras à débloquer la situation
    En attendant je t'envoie plein de bulles de courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claire !

      Je pense honnêtement que les stages sont de super opportunités pour découvrir le milieu de l'entreprise et les portes qui nous sont ouvertes. De mon côté, je ne pense pas que mon stage soit le problème. Je pense plutôt que c'est le fait que les choses avancent un peu trop vite pour moi qui me perturbe un peu. Enfin je ne sais pas, je suis un peu dans le brouillard !

      En ce qui concerne mon second stage, j'ai effectivement refusé une offre qui ressemblait un peu trop à mon stage actuel ! Je vais voir maintenant, je pense me fier au feeling...

      Merci beaucoup pour ton message ! A très vite xx

      Supprimer
  8. C'est étrange, je me reconnais tellement dans tes mots. Je crois que ça fait peur en réalité à beaucoup de personnes, la fin d'une formation et tout ce qui doit venir après, se donner à fond pour la dernière ligne droite, oublier de vivre... Dernière année de master 2 pour moi, pareil je fais des heures dans tous les sens et j'ai un peu peur du vide après... Bon courage <3

    RépondreSupprimer

N'oubliez pas de signer vos commentaire et de repasser si vous souhaitez lire ma réponse.
Merci ♥